CRÉER OU REPRENDRE UNE ENTREPRISE ?

Si l’attention devant présider au choix entre la création et la reprise doit être grande c’est parce que les enjeux sont importants.

Bien sûr, dans certains cas comme les « petits commerces » ou les services de proximité, reprendre une entreprise permet un démarrage plus rapide et dans de meilleures conditions. Cela peut donc représenter une opportunité intéressante pour vous. Quel que soit votre choix, la reprise d’activité comporte, par rapport à la création ses avantages et aussi ses inconvénients.

Avantages de la reprise par rapport à la création d’entreprise

  • La reprise est un processus économique plus rapide que la création. Il existe déjà un outil de travail opérationnel, un chiffre d’affaires, une clientèle, un personnel probablement qualifié. Ceci permet de gagner du temps dans la phase de lancement (phase périlleuse pendant laquelle le créateur doit s’armer à 300 % de courage). Eh oui ! Il faut le vouloir !!!
  • La reprise permet de disposer d’un historique d’activités, de marketing (habitude de consommation des clients), voire d’un historique sur le positionnement de l’entreprise par rapport à la concurrence sur lequel s’appuyer pour redresser le cas échéant la barre.
  • La reprise d’entreprise permet d’avoir dès le départ et contrairement à une création, un chiffre d’affaires et donc un revenu généré par l’activité.
  • Les organismes financiers sont moins frileux en cas de reprise d’activité, car, comme vous le savez, les banquiers s’appuient sur quelque chose de concret : les derniers bilans et comptes de résultats de l’entreprise, le bail, les commandes etc.
  • Enfin, reprendre une entreprise avec des salariés permet de valider les compétences des collaborateurs et de gagner le temps à consacrer pour le recrutement et la formation.

La reprise ne présente pas que des avantages. Le revers de la médaille est tout autant gravé.

 

Inconvénients de la reprise par rapport à la création d’entreprise

  • Foncer tête baissée parce qu’on préfère reprendre une entreprise que d’en créer une peut réserver des surprises désagréables. Il faut s’y préparer ! Les belles affaires ne courent pas les rues hélas ! Le risque serait donc de prendre une affaire de manière précipitée, sans être suffisamment attentif au prix d’achat, au processus de fabrication, de livraison de service, à la « vraie » motivation du cédant, aux difficultés sociales dans l’entreprise (rapport entre collaborateurs) etc.
  • Une reprise est plus sensible qu’une création en ce sens qu’il faut être professionnel et opérationnel dès l’opération de reprise effective, car un repreneur ne peut s’accorder le temps de « se roder » comme dans un projet de création.
  • La réussite de la transaction dépend de la relation établie avec le cédant et de la bonne volonté de ce dernier… qui n’est pas toujours prêt à passer réellement à l’acte.

 

Point IMPORTANT !!!

Les problèmes de l’ordre du relationnel et de Ressources Humaines sont beaucoup plus conséquents en reprise qu’en création. Contrats de travail des salariés, conduite du changement, acceptation/adaptation à une nouvelle direction,  nouvelle stratégie… Il faut s’y préparer et en avoir l’énergie et les compétences.

Quel que soit votre choix, assurez-vous que votre idée soit protégée. Pour cela, contactez l’OAPI (Organisation Africaine de Protection Intellectuelle)